Culture

Histoire et fonctionnement du piano

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Sommaire

Le piano : comment ça marche ?

Au-delà de contenter ta curiosité naturelle de passionné, comprendre le fonctionnement du piano peut t’aider à mieux en jouer. Je vais donc t’expliquer les différents mécanismes qui existent à l’intérieur d’un piano acoustique ou à queue.

Remarque : les pianos numériques, inventés plus récemment, reproduisent numériquement le fonctionnement du piano acoustique.

Quelques éléments d’histoire sur le piano acoustique

Mais commençons par un peu d’histoire. Le piano a été inventé au début des années 1700 par l’italien Bartolomeo Cristofori.

Ce piano original, autrement appelé « piano acoustique », ou encore « piano mécanique », se décline en deux types :

  • Le piano à queue, que l’on voit lors des concerts classique, avec la table d’harmonie et les cordes à plat. Il mesure entre 1,35m et 3m de profondeur selon les modèles : piano crapaud, ¼ de queue, ½ queue, ¾ de queue ou de concert.
  • Le piano droit, avec la table d’harmonie qui est mise verticalement afin d’en réduire la profondeur à une cinquantaine de cm seulement. C’est d’ailleurs de cette verticalité qu’il tire son nom. Il prend donc moins de place.‍
Le fonctionnement du piano à queue
Piano à queue

Dans tous les cas, cela reste un instrument imposant et sonore – tu l’as sans doute remarqué si tu en as un chez toi ! – qui regorge de petits mécanismes très précis. Ces mécanismes sont d’ailleurs re-réglés périodiquement en faisant appel à un professionnel dénommé « facteur » ou “accordeur”. Les pièces qui composent ces deux versions de piano sont similaires, la principale différence résidant dans l’horizontalité ou la verticalité des cordes.

Sans plus tarder, auscultons le cœur de la Bête afin qu’elle nous livre son secret !

Fonctionnement du piano : Comment est produit le son du piano ?

Le piano, un instrument à cordes frappées

Pour comprendre le fonctionnement du piano, il faut comprendre que le son provient de ces longs fils qui courent tout le long de la table d’harmonie : ce sont les cordes et ce sont elles qui vibrent et produisent ainsi le son. Ces cordes sont en acier. Pour chaque touche correspond, 1, 2 ou 3 cordes, selon la hauteur du son : les sons aigus nécessitent plus de cordes pour produire une intensité sonore identique à celle des graves.

La piano est donc un instrument à cordes, tout comme la guitare, sauf qu’ici elles ne sont pas pincées (par le doigt ou le médiator) mais frappées.

La table d’harmonie d’un piano à queue, sous les cordes du piano

Le mécanisme de production du son : le marteau

En effet, pour produire un son, il faut un déclencheur qui active les cordes et sur un piano, c’est le rôle du marteau. Tout comme en bricolage où le marteau vient frapper le clou, le marteau (un par touche) vient ici frapper la (ou les) corde pour la faire résonner, lorsqu’on appuie sur la touche correspondante.

Bon à savoir : avec les marteaux, la corde peut être activée au maximum 15 fois par… seconde ! Mais pour aller aussi vite, il y a de la marge !

Plus on appuie vite et fort sur la touche, plus cette énergie se transmet au marteau qui fait sonner fort la corde. A l’inverse, lenteur et touche peu enfoncée permettent de faire un son plus faible, plus doux.*

Astuce : pour jouer fort ou non, c’est avant tout la vitesse avec laquelle tu vas enfoncer la touche qui va importer.

Cette compréhension du mécanisme de production du son te permet de comprendre aussi pourquoi, sur un piano acoustique, il arrive d’appuyer sur une touche, mais qu’aucun son n’en sorte : le marteau n’a pas frappé la corde, ou alors s’il l’a fait, c’était tellement doucement que cela n’a produit aucun son. Dans cette vidéo, je t’en fais la démonstration, et te montre aussi le son d’une corde de piano jouée avec un médiator de guitare :

C’est d’ailleurs une surprise qu’on peut avoir quand on passe d’un piano numérique à un piano acoustique, le premier produisant moins ce phénomène… à moins de jouer vraiment très lentement !

Astuce : sur un piano acoustique, ajuste la vitesse de ton doigt et l’enfoncement de la touche afin que tous les sons sortent bien.

Comment arrêter le son produit par le piano ?

Maintenant que tu as compris comment est produit le son, voyons comment le son s’arrête lorsqu’on relève la touche (qu’on enlève le doigt de la touche).

Comment faire pour que la corde s’arrête de vibrer ?

Il suffit de l’étouffer. Et c’est le rôle d’un petit morceau de feutre qu’on appelle “étouffoir”. On les voit bien sur la photo ci-dessous, en haut, appuyés sur les cordes :

Zoom sur les étouffoirs et les marteaux d'un piano acoustique
Zoom sur les étouffoirs et les marteaux d’un piano acoustique

Par défaut, l’étouffoir est contre la corde. Il se lève lorsqu’on enfonce la touche, puis se rabat sur la corde lorsqu’on relève la touche. Il y a un étouffoir par touche, et lorsqu’il y a plusieurs cordes par note, l’étouffoir est assez grand pour arrêter toutes les cordes d’un même mouvement.

A retenir : Une note = une touche = un étouffoir = un marteau = 1 à 3 cordes

La pédale de sustain pour prolonger le son produit par un piano

Appuyer sur la pédale de sustain (la plus à droite sur un piano acoustique) permet de lever tous les étouffoirs afin que les sons sonnent jusqu’à ce qu’on relâche la pédale. A ce moment-là, les étouffoirs reviennent à leur emplacement et si la touche est relevée, le son s’arrête. Sinon ( = on relève la pédale mais on maintient une touche enfoncée), la note continue à sonner jusqu’à ce qu’on relève la touche.

Pour en savoir plus sur l’utilité et l’utilisation de la pédale de sustain, c’est par ici !

Pourquoi parle-t-on de toucher lourd pour un piano ?

Lorsqu’on appuie sur une touche, le mécanisme activé est assez conséquent, puisqu’il faut que la force soit transmise de la touche au marteau, mais actionne également les étouffoirs pour les lever. Cela permet de comprendre pourquoi le toucher du piano est aussi “lourd” : on le qualifie d’ailleurs de “toucher lourd”, ce que certains claviers numériques reproduisent plus ou moins fidèlement.

vidéo mécanisme entier

Conseil : si tu achètes un clavier numérique, fais bien attention au type de toucher et privilégie, si tu le peux, un toucher lourd

Piano acoustique ou piano numérique, comment choisir son piano quand on débute ?

Maintenant que tu as compris le fonctionnement du piano, je laisse Cyrille t’expliquer comment bien choisir ton matériel pour débuter le piano. Faut-il choisir un piano acoustique, numérique, un clavier maître ? Quels sont les accessoires indispensables à l’apprentissage du piano ?

Toutes les réponses dans cette vidéo :

Tu peux aussi télécharger gratuitement le guide complet avec toutes nos recos pour bien choisir ton matériel !

http://bit.ly/Guide-achat-piano-débutant

Logo MyPianoPop

Anaïs de MyPianoPop

Une question, une remarque ou besoin d’information ? Je suis là pour t’aider

Nos cours sur le sujet

Mon premier cours

Piano Pop débutant - Mon premier cours de piano

– GRATUIT – Si tu veux te mettre au piano ou t’y remettre en repartant des fondamentaux alors ce cours est fait pour toi !

En savoir plus

Piano Pop débutant

Piano Pop Débutant - Apprendre le piano pop

La méthode ludique, progressive et moderne pour apprendre le piano pop sans partition et à n’importe quel âge, même en partant de 0.

En savoir plus