Théorie

Solfège : Les silences en musique

Partager cet article

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur email
Sommaire

Les silences en musique : une figure indispensable

“Ô privilège du génie ! Lorsqu’on vient d’entendre un morceau de Mozart, le silence qui lui succède est encore de lui.” écrivait Sacha GUITRY en 1947 dans son livre Toutes réflexions faites.

L’intérêt des silences en musique

Les silences mettent en valeur les sonorités

Eh oui, la musique, c’est des sons, mais c’est aussi des silences, qui mettent en valeur les sonorités par contraste comme dans le début de la 5ème symphonie de Beethoven où on alterne entre orchestre complet et solo où le reste de l’orchestre est silencieux. Je vous laisse apprécier :

Le rôle rythmique des silences

Les silences peuvent aussi jouer un rôle rythmique comme dans ce morceau de métal Ocean Planet de Gojira ou dans le morceau électro Turn Down for What de DJ Snake et Lil Jon où des silences complets entre-coupent la musique. Les silences font respirer l’oeuvre, et ils la délimitent (quand le silence se prolonge, c’est que le morceau est terminé !).

Pour jouer un morceau au piano, il est ainsi important de connaître les durées des sons à jouer via les figures de notes, mais également celle des silences, afin de ne pas jouer à ces moments-là, et de garder la dynamique voulue par le compositeur. D’autant plus que, quand on débute avec des morceaux faciles où les deux mains ne jouent pas en même temps, on en a un paquet, de silences !

L’écriture des silences au piano

Les silences sont les figures rythmiques complémentaires aux figures de notes (voir notre article sur le sujet ici). A chaque « durée de note » correspond un silence.

Les silences à connaître quand on débute le piano

Voici les différents types de silences en musique, et leur symbole (que tu retrouveras sur les partitions) :

  • La pause
  • La demi-pause
  • Le soupir
  • Le demi-soupir
  • Le quart de soupir
Ecriture des silences au piano

‍Tu noteras que la pause n’est PAS posée sur une ligne de la portée, mais que la demi-pause l’est… paradoxalement…

La durée des silences en musique

Equivalence entre les figures de silences et les figures de notes

Il existe autant de figures de note que de figures de silence, chaque son trouvant son équivalent de durée dans le silence.

Ainsi, des durées les plus longues aux plus courtes, on a :

  • La ronde équivaut à la pause – “attendez, je fais une pause” – avec donc une temporalité longue
  • La blanche, à la demi-pause, qui dure la moitié d’une pause, en toute logique
  • La noire au soupir : on commence à être sur des silences relativement courts, donc apparemment, soupirer est plutôt rapide !
  • La croche, au demi-soupir, qui dure donc la moitié d’un soupir, jusque là tout va bien
  • La double-croche a la même durée que le quart de soupir, qui dure bien le quart d’un soupir, ouf ! (contrairement à la double-croche qui ne dure pas le double d’une croche, mais bien la moitié)
  • La triple-croche équivaut au 1/8ème de soupir, etc.

Bon à savoir : Autrefois, la musique était plus lente, et c’est pourquoi il existait le bâton de pause qui durait le double d’une pause (et correspond à une carrée. Oui ce nom de note n’est plus utilisée non plus). Il n’est plus utilisé aujourd’hui.

Ecriture du bâton de pause
Ecriture du bâton de pause

Equivalence des silences par rapport à la métrique (temps)

Dans le cas où le temps équivaut à une noire et que par conséquent le soupir dure 1 temps, alors voici la durée de chaque silence :

Tableau des silences en musique

Bon à savoir : Quand une pause est inscrite seule dans une mesure, elle indique que la mesure entière est silencieuse, et ce, quel que soit le chiffrage.

Ecrire les autres durées de silence en musique

Comment fait-on si on veut écrire un silence en musique qui a une autre durée ?

Ajouter un point à côté du silence

On utilise une astuce, qui est aussi valable pour les figures de notes : on ajoute un point à côté du silence. Ce point ajoute la moitié de la durée de ce silence.

Ainsi par exemple, mettre un point à côté d’une demi-pause ajoutera à sa durée la moitié, soit un soupir. Donc : une demi-pause pointée = demi-pause + soupir.

Dans un référentiel où le temps équivaut à la noire on aura donc : une demi-pause pointée = 2+1 = 3 temps.

Autre exemple bien que tu comprennes bien : soupir pointé = soupir + demi-soupir = 1 + 0,5 = 1,5 temps (dans un référentiel où le temps équivaut à la noire)

Les équivalences de silences pointés

Le tableau suivant précise ces équivalences :

Les silences en musique

Le rapport de durée entre les différents types de silences en musique

Pour certains, il est plus facile de comprendre les choses en comparant entre eux les silences. C’est peut-être ton cas, et tu pourras utiliser le schéma ci-dessous qui montre les rapports de durée entre les différents silences en musique. Ce schéma est appelé la pyramide des silences.

MyPianoPop_Pyramide des silences en musique
La pyramide des silences

Ainsi par exemple, une pause a la même durée que deux ½ pauses, ou que quatre soupirs, etc.

Ou si on prend une ½ pause, elle a la même durée que deux soupirs, ou que quatre demi-soupirs, etc.

A l’inverse, un soupir dure le quart de la pause, puisqu’il faut quatre soupirs pour faire une pause (on dirait presque un poème !).

Apprendre à jouer les silences au piano

Le titre de cette partie peut sembler être un oxymore, le principe même du silence étant qu’il n’y a rien à faire. Et pourtant ! Combien de fois on les oublie !

Les silences en musique suivent des notes, et il faut bien penser à relever la touche de la (ou les) note(s) qui les précède afin de bien stopper le son.

A retenir : pense bien à relever tes doigts des touches lorsqu’il y a des silences écrits sur la partition / sur la grille d’accords. S’il s’agit d’un accord, relève bien tous tes doigts en même temps !

Bon à savoir : Une exception à cela pourra être l’utilisation de la pédale de sustain, qui fera résonner les notes bien que tu aies relevé le doigt au moment d’un silence. C’est tout à fait normal. Cet article t’explique son utilité et comment t’en servir !

Source des deux illustrations : La théorie musicale – De l’histoire à l’étude solfégique occidentale. Frédéric Modine

Logo MyPianoPop

Anaïs de MyPianoPop

Une question, une remarque ou besoin d’information ? Je suis là pour t’aider

Nos cours sur le sujet

Mon premier cours de piano

Mon premier cours de piano Gratuit

– GRATUIT – Si tu veux te mettre au piano ou t’y remettre en repartant des fondamentaux alors ce cours est fait pour toi !

Piano Pop Débutant

Piano Pop Débutant - Apprendre le piano

La méthode ludique, progressive et moderne pour apprendre le piano pop sans partition et à n’importe quel âge, même en partant de 0.